Massage nu et douleur au coude

Vendredi 22 Février

Mon article précédent sur les douleurs musculaires des jambes et le bénéfices du massage connaît encore aujourd’hui un grand succès auprès des lecteurs, ce qui m’amène ici avec une seconde orientation : le coude. Et plus particulièrement pour les sportifs où le coude est mis à rude épreuve, comme dans le golf ou le tennis.

Les affections du coude sont des inflammations douloureuses, dues aux muscles et aux tendons ayant surconsommé de l’énergie. Ou si vous préférez, ayant été soumis à un stress répétitif.

 

Comprendre les conditions de la problématique

Tout muscle ou articulation du corps est sujet à une surutilisation, ce qui n’est pas toujours problématique, heureusement. La situation devient préoccupante lorsque le muscle ou l’articulation affecte le point d'attachement des muscles au tendon sur les os. Lorsqu’un muscle est blessé et devient enflammé, les mécanismes de guérison naturelle du corps reposent sur un bon apport sanguin pour administrer les produits chimiques sécrétés, jusqu’aux cellules de la zone endommagée, ainsi que pour évacuer les débris.

Malheureusement, les tendons ont une mauvaise alimentation en sang, ce qui ralentit considérablement le processus de guérison. Lorsque vous continuez à stresser à l’excès un muscle et un tendon en poursuivant l'activité à l'origine du problème, l'auto-guérison devient presque impossible.

Le syndrome de surutilisation provoque une foule de symptômes, notamment de la douleur, de la fatigue du muscle affecté (ou de l'articulation), des brûlures ou un engourdissement. Dans le cas du tennis et du golf, les symptômes peuvent également inclure des douleurs à la main, au poignet, à l’épaule et au cou.

 

Comment un massage nu peut aider les douleurs au coude ?

Le traitement de la surconsommation des muscles et des tendons et des microtraumatismes répétés fait appel aux tissus mous, or les masseuses expérimentées, a fortiori avec un toucher sensuel, ont une activité répondant parfaitement à la problématique. Bien sûr, encore faut-il aller jusqu’au toucher du coude et s’y attarder quelque peu. J’ai essayé, et ça marche très bien. Elle connaissait bien son job, rien à dire.

La certitude est qu’une telle masseuse n’est pas non plus un massothérapeute, et donc elle n’a pas d’habilitation à évaluer le niveau de sensibilité du coude, le dysfonctionnement de la main, du poignet ou de l'épaule. Et moins davantage votre amplitude de mouvement. Par extension, elle n’a légalement pas le droit de vous poser des questions sur les symptômes que vous avez ressentis et sur les activités qui précipitent ou exacerbent votre douleur puisque ce serait de la médecine. Elle n’utilise pas ces informations pour planifier un protocole de traitement ni restaurer les fonctions de votre coude. Je dis simplement que la séance m’a fait un bien fou, au point de pouvoir reprendre mes activités normales. Car même dans le massage nu il y a une approche du frottement croisé et du pétrissage pour débusquer le tissu.

 

Autres traitements

En dehors de ce rendez-vous, vous pouvez également faire une hydrothérapie, laquelle est populaire pour traiter l'épicondylite en raison de son effet sur le débit sanguin : comme la chaleur augmente le flux sanguin et que le froid le diminue, il est possible de créer plusieurs environnements différents dans les tissus. Ce n’est pas comme avec ma masseuse, j’avais l’impression que tout était tout chaud !

Certains thérapeutes utilisent une application à froid ou même un massage sur glace pour réduire la peine. Parfois, la chaleur humide peut être utilisée pendant une courte période pour créer une souplesse dans les tissus, avant de ne commencer un travail en profondeur.

Parfois, des analgésiques topiques combinés avec des exercices d’étirement ciblés sont intéressants.